Lorsque j’étais conceptrice-rédactrice dans mon ancienne agence, une partie du job me terrifiait : les clients. Non pas que ces clients étaient de terribles êtres humains, prêts à me dévorer à chaque réunion. Non ; le problème était bel et bien que je n’étais pas souvent confrontée à eux, et que la moindre présentation de mon travail me semblait être le bout du monde. Crainte de me décrédibiliser, crainte de voir mon boulot, âprement perfectionné, détruit sous mes yeux ébahis… oui, j’avais peur de mes clients.

 

Désormais indépendante depuis près d’un an, mon rapport au client final a bien changé. D’abord, je n’ai plus de chef de projet sous les jupons duquel me cacher. Le client, aujourd’hui, est directement dans ma boîte mail, dans les channels Slack auxquelles certains m’ont ajoutée, au bout du fil ou dans mes contacts Skype. Le client est partout, et il est même le centre de mon activité.

Et finalement, désormais, cette relation client est l’une de mes parties préférées de mon job. Quoi de plus agréable de voir ma créativité challengée, quand je passe le plus clair de mon temps seule devant mon écran ? Quoi de plus stimulant qu’un client qui m’oriente vers ses meilleures pratiques, ses ambitions, ses besoins ? Et bien sûr, quoi de plus galvanisant, qu’un client heureux ?

 

Oui, clients, je vous aime

Mais, chers clients, je vais tout de même vous avouer quelque chose… Vous êtes facilement classables dans des catégories récurrentes. Certains d’entre vous partagent des traits de caractère similaires, des caractéristiques étrangement semblables qui, dans ma tête, s’assemblent en une réelle typologie. Une typologie qui ne me fait que plus aimer cette relation entretenue avec vous au quotidien.

C’est pourquoi j’avais envie de partager avec vous l’infographie suivante, trouvée sur le blog de l’entreprise Toggl (outil que, par ailleurs, j’utilise pour tracker mon temps, lors de la création de contenu notamment). Une infographie à prendre avec tout le second degré nécessaire, qui fera rire aux éclats mes collègues d’agences digitales… et qui pourrait bien, vous aussi, vous tirer un sourire, qui sait !

Eléonor

Author Eléonor

More posts by Eléonor

Leave a Reply